Une phalaenopsis en vie !

Il ne faut pas paniquer lorsque l’orchidée phalaenopsis commence à montrer des signes de faiblesse. Il existe bien quelques solutions pratiques pour les problèmes souvent rencontrés lors de la culture d’une orchidée phalaenopsis.

Faire une évaluation des dégâts

Le premier geste à faire sera de vérifier le pot car si le substrat est devenu comme une pâte ou de la terre, il sera nécessaire de rempoter la plante. C’est aussi ce qu’il faut faire si le substrat contient des parasites ou des filaments de couleur blanche que sont des champignons. Si les racines sont en bon état, il faudra vérifier la partie située entre la racine et les feuilles. Si celle-ci est jaune ou a l’air d’être pourrie, il n’y a plus rien à faire pour sauver la plante.

Phalaenopsis

Orchidées phalaenopsis © capture Youtube

Vérifier les feuilles

Si les feuilles deviennent molles mais que les racines vont bien, alors la plante a juste besoin d’être arrosée.

Si elles deviennent jaunes et dégagent une mauvaise odeur, c’est une bactériose qui finira par tuer la plante.

Il est encore possible de sauver la plante si elle a été atteinte par des virus comme les acariens, thrips, etc.

Faire attentons à la racine

Si les racines sont pourries, alors il sera nécessaire de couper celles qui sont devenues molles ou marrons. Il faudra ensuite soigner les racines restantes avec de l’alliette afin d’éviter le pire et rempoter la plante.

Il faudra par la suite placer la plante dans un endroit lumineux à une température de 20 degrés Celsius. Si toutes les racines ont pourri, il faudra les couper et mettre l’orchidée sur un récipient contenant de l’eau sans qu’elle touche l’eau. Plonger dans l’eau un bout de charbon pour assurer que celle-ci reste claire. Il faudra attendre environ un mois ou plus pour voir apparaître de nouvelles racines.

Livres incontournables pour tout savoir sur les orchidées